L’étang de Sagnat, Bessines-sur-Gartempe

PARTAGER

Étang de Sagnat, Bessines-sur-Gartempe …

L’étang de Sagnat d’une surface de surface 24 ha est situé sur le territoire de la commune de Bessines-sur-Gartempe. L’étang de Sagnat présente une végétation intéressante en queue d’étang où l’on observe un radeau flottant, une mégaphorbiaie, et une aulnaie-saulaie inondée.

Une zone du plus grand intérêt concerne les berges sablonneuses qui abritent une espèce très rare de fougère aquatique : l’isoètes à spores spinuleuses. Protégée au niveau national, cette espèce est particulièrement sensible à la qualité de l’eau. L’apport d’éléments nutritifs (appâts de pêche par exemple) ainsi que d’éléments fortement azotés peut contribuer à faire disparaître cette dernière. L’aménagement des berges pour le public ainsi que l’envasement nuisent également à la préservation de l’espèce. L’isoètes à spores spinuleuses avait été signalée en 1888 dans le même étang par Charles Legendre, botaniste limousin.

Bessines-sur-Gartempe

 

Bessines-sur-Gartempe est une commune française située dans le département de la Haute-Vienne en région Nouvelle-Aquitaine. Bessines-sur-Gartempe se situe à 35 km au nord de Limoges dans la vallée de la Gartempe dont les rives forment par endroits de belles gorges. Elle est l’une des communes les plus étendues de la Haute-Vienne. À l’écart de l’axe ParisToulouse depuis la mise en service de l’A 20, Bessines bénéficie du label « Village étape » depuis 1995. Morterolles-sur-Semme, qui fait aujourd’hui partie de la commune, est arrosée par la Semme.

Le nom « Bessines » veut dire voisinage ou voisins. Ce nom a été donné probablement par les Francs à une époque où Bessines, en rive gauche de la Gartempe, se trouvait sur la frontière qu’était la rivière (d’où son nom) au 6 siècle à l’époque de Clovis. Cette frontière séparait le royaume des Francs et celui des Wisigoths avec création d’une marche (zone frontalière). Cette frontière a persisté avec les comtes de la Marche où il a pu également trouver son origine.

 

Wikipédia

 

Merci de laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :