Le plan d’eau de Jonas à Ambazac

PARTAGER

Le plan d’eau de Jonas

Le plan d’eau de Jonas est alimenté par deux gros ruisseaux descendant des collines, le plan d’eau de Jonas étale ses 27 hectares aux portes du bourg. Dans son cadre champêtre incomparable, ses équipements permettent la pratique de nombreuses activités de loisirs (nombreux sentiers de randonnée, centre équestre). Aires de jeux gazonnées et pêche. Camping 3 étoiles avec locatif sur place.

Ambazac

Ambazac est une commune française située dans le département de la Haute-Vienne en région Nouvelle-Aquitaine Ambazac est un bourg rural situé dans les monts d’Ambazac à 18 km de Laurière, à 19 km de Saint-Léonard-de-Noblat, à 21 km de Limoges et à 25 km de Nantiat.

Ambazac se trouve au nord-est de Limoges, près de la limite du département de la Creuse. Le territoire de la commune se situe sur le piémont méridional des monts d’Ambazac, et touche en son extrémité sud le Taurion, affluent de la Vienne.

Le bourg se trouve sur le plateau d’où partent plusieurs cours d’eau qui ont creusé des vallées dans les roches qui comportent un gisement de kaolin et est encore visible au sud de la commune. Ce site a été étudié par des chercheurs de l’université de Nancy entre 1965 et 1970. La commune est traversée par la rivière appelée le « Beuvreix » dit aussi le « Parleur », affluent du Taurion.

Histoire

Le nom du bourg apparaît pour la première fois sur une monnaie mérovingienne au 7 siècle, sous la forme Ambaciaco. La ville est située à une dizaine de kilomètres au sud du site de l’abbaye de Grandmont, situé sur le territoire de la commune de Saint-Sylvestre.

La châsse-reliquaire dite « de Saint Étienne de Muret » deux des œuvres les plus importantes pour l’époque médiévale conservées en France : la châsse d’Ambazac et la dalmatique dite « de saint-Etienne de Muret« . Pièces de renommée internationale, ces deux objets viennent d’être restaurés et installés dans un écrin digne d’elles, avec toute la sécurité et les normes requises de conservation, dans l’église d’Ambazac à laquelle elles avaient été données sous la Révolution après la dissolution de l’Ordre.

Au 6 siècle devait exister à proximité un monastère, qui avait été acquis, vers 1086, par Pierre le Grammairien, abbé de Saint-Augustin de Limoges. La congrégation était placée dès cette époque sous la protection de saint Antoine. L’église paroissiale a été construite peu après mais il ne subsiste rien de ce qui avait été construit au 12 siècle.

Wikipédia

 

 

Merci de laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :